Il semble que les printemps démocratiques ne se sont pas limités au monde arabe. Ce que l’Hexagone vit actuellement porte toutes les couleurs d’un “printemps français” en dûe et bonne forme.

Le phénomène que nous avons vu au Maroc se répète en France. Un nouveau mouvement populaire est né avec Facebook comme seule coordinateur.

Si au Maroc, la mouvance s’est manifesté dans l’action de boycotter certains produits de consommation. En France, les Gilets Jaunes ont choisi de sortir dans la rue pour exprimer leur colère contre les supplices de l’impot.

Ainsi donc, la France qui avait poussé l’occident à l’intervention en Libye au nom du “printemps arabe” dans le but d’éliminer Kadhafi, se voit rattrapée par ce fantôme libérateur que Paris avait utilisé pour déclarer la guerre aussi à Bachar El Assad.

“La rue est partie chercher Macron”, “Emmanuel Macron⁩ t’es foutu ! La dignité reprend la rue”, c’était parmi les slogans scandés par les manifestants. Voici un diaporama de la journée du 1er décembre. Même la mobylette de François Hollande a été invitée à la fête.

Il semble que les printemps ne se sont pas limités au monde arabe. Ce que l’Hexagone vit actuellement porte toutes les couleurs d’un “printemps français” en dûe et bonne forme.

Le phénomène que nous avons vu au Maroc se répète en France. Un nouveau mouvement populaire est né avec Facebook comme seule coordinateur.

Si au Maroc, la mouvance s’est manifesté dans l’action de boycotter certains produits de consommation. En France, les Gilets Jaunes ont choisi de sortir dans la rue pour exprimer leur colère contre les supplices de l’impot.

Ainsi donc, la France qui avait poussé l’occident à l’intervention en Libye au nom du “printemps arabe” dans le but d’éliminer Kadhafi, se voit rattrapée par ce fantôme libérateur que Paris avait utilisé pour déclarer la guerre aussi à Bachar El Assad.

“La rue est partie chercher Macron”, “Emmanuel Macron⁩ t’es foutu ! La dignité reprend la rue”, c’était parmi les slogans scandés par les manifestants.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *