Les marocains sont dépassés par cette histoire du comédien marocain Bachir Skirej. Ils n’arrivent pas à comprendre ce qu’il s’est passé. Ils ont entendu des graves déclarations sur la vie privée du roi et de la famille royale. Des déclarations venus d’un homme dont les accointances avec le Makhzen sont connus.

Il semble que Skirej n’était pas conscient que son discours était enregistré par ceux qui lui posent des questions. Une fois sa vidéo publiée, il a été envahi par un sentiment de panique et a tenté désesperement de justifier son dérapage.

Devenue virale, sur cette vidéo l’on voit l’acteur trapu allongé sur un divan de couleur écarlate, probablement dans un salon. Il répondait à des questions qu’au moins deux personnes présentes avec lui dans la même pièce lui ont posées. L’homme parle de la monarchie dialecte marocain entrecoupé d’expression en langue espagnole.

Petit à petit le comédien se lâche et commence à se livrer à ses interlocuteurs. Affirmant connaitre les rouages du Makhzen, il commence à étaler la vie intime du roi Mohammed VI allant de son divorce avec la princesse Salma, jusqu’à sa supposée « homosexualité », des choses qui lui ont été racontées, selon lui, par son cousin le général Boubker Skirej. Des déclarations racistes et homophobes ont mis le Maroc en émoi. Visiblement excité, il aborde en outre l’origine biologique de Hassan II, mais également celle du prince héritier Hassan, qui, s’il accède un jour au trône, sera appelé Hassan III.

Selon lui, Hassan II est le fils du Pacha Leglaoui et le prince héritier Moulay Hassan n’est pas le fils de Mohammed VI, parce que ce dernier est “un maricón” (“pédé”, en espagnol).

Les deux interviewers invisibles sur la vidéo poussaient à chaque fois le bouchon un peu loin. A la fin de la vidéo, l’on voit la caméra qui filmait et enregistrait la conversation se diriger vers l’écran d’un ordinateur sur lequel est affiché le portrait de Bachir Skirej.

Le Makhzen, affecté par la gravité des déclarations de Skirej, a choisi se mettre du côté de ce dernier pour démentir tout ce qu’il a dit. Il n’a ni été arrêté ni accusé de lèse majesté. Au contraire, les deux jeunes qui ont enregitré ses déclarations ont été punis de deux ans de prison ferme.


1 commentaire

ben kirat · 2 décembre 2018 à 15 h 03 min

ⴷⵔ ⴱⵏ ⵇⵉⵔⴰⵟ Dr Ben Kirat
ⴰⵣⵓⵍ Bonjour
ⴰⵖⵔⴰⵜ ⵜⴰⵏⵎⵎⵉⵔⵜ lisez merci
ⴰⵎⴰⵔⵔⵓⴽ ⴹ ⴰⵎⴰⵣⵉⵖ Le Maroc est Amazigh
ⴰⵎⴰⵔⵔⵓⴽ ⵏ ⵉⵎⴰⵣⵉⵖⴰⵏ le Maroc des Imazighen
Rien de nouveau dans toute cette histoire des spéculations des uns et des autres, peu importe la précision de l’information, sauf que rare sont les personnes dépendantes du Makhzen et de la télévision du Makhzen a se prononcent sur ce sujet….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *